Jump to Navigation

Une rue devenue jardin

Dans le Bas-Montreuil, la petite rue Navoiseau a servi pendant longtemps de raccourci à un itinéraire très fréquenté d’une voie plus importante. En plus de son caractère routier, stationnement sauvage et important chantier à un des ses angles plombait l’ambiance de la rue. La vie de quartier, les rencontres entre voisins n’avaient pas leur place dans cet univers trop froid.

Pepa

Début 2013, la municipalité écologiste lançait son programme Pepa, comme « Petits espaces publics autrement », aménagement de 12 sites sur la commune.

Le conseil de quartier Bas-Montreuil-Bobillot en a profité pour répondre à l'appel à projet de la mairie et proposer le réaménagement de la rue Navoiseau en véritable rue-jardin, espace public apaisé de passage et de rencontre.

Guillaume Denecker est un des principaux animateurs du conseil de quartier, explique : « Plusieurs réunions préparatoires ont été organisées par le conseil de quartier, avec des habitants volontaires et la mairie, entre février et juin 2013. Il s'agissait de dépasser les intérêts particuliers pour trouver l'intérêt commun. Les échanges ont été riches, avant la présentation de la synthèse et la prise de décision du conseil de quartier. Trois scénarios avaient ainsi été proposés, suite aux réunions, par les services municipaux, avec l'intervention de paysagistes professionnel. C'est le projet le plus « ambitieux » qui a été retenu. C'était le plus cher, avec son devis de 120.000 euros, mais ça valait le coup ! »

Espace apaisé de rencontres

L'équipe de la maîtrise d'oeuvre, le paysagiste Scape, raconte : « Nous avons profité du débouché de deux rues perpendiculaires pour fermer l’espace central. La transformation «radicale» a nécessité la suppression de sept places de stationnement. Le projet s’est focalisé sur la transformation des usages en implantant des sièges, des arbres (une dizaine de nouveaux arbres plantés) et des plantes vivaces. Ceci sans faire table rase de l’existant pour des raisons budgétaires. Il importait surtout de transformer les usages de cette rue ! C’est bien là tout l’intérêt de cette démarche qui s’applique à mettre les moyens là où il faut, plutôt que de devoir remettre tout à neuf et finalement sans jamais intervenir par manque de moyens. »

Du coup, la rue est devenue non seulement un espace apaisé de passage, mais aussi un lieu de rencontre, et de jeux pour les jeunes. Au point que c'est parfois les bruits des skateurs et les cris de jeux qui perturbent la vie des riverains...

Des pepas partout ?

L'initiative a emballé la grande majorité des habitants qui, gagnés par l'enthousiasme, ont monté un comité des fêtes dans le cadre du conseil de quartier et fourmillent d'idées !

Pour Guillaume Denecker : « J'espère que la nouvelle municipalité conservera l'idée et la dynamique des Pepas, une vraie idée écolo pour améliorer le cadre de vie commun de tous, partout. Si chaque conseil de quartier pouvait en porter et en réaliser un ou deux pendant la mandature, ce serait formidable ! »

BD, 23/7/2014

 

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.