Jump to Navigation

Salon des vins bios de Montreuil

Le 11e Salon des vins bios de Montreuil, intitulé « Assises mondiale du développement buvable »  - un programme alléchant – aura lieu le samedi 16 mars. Rencontre avec Pascal Audry, un pilier de l’association Bouffons bio qui en est l’organisatrice.

Vous attendez combien de vignerons cette année ?

Une quarantaine venus de toutes les régions de France mais aussi d’Italie, de Grèce et d’Espagne. Depuis le début notre objectif est de défendre le vin bio, c’est à dire une activité agriculturelle et viticole respectueuse de la nature et du goût. Par exemple nous refusons tout ce qui est normatif en terme de goût du vin. Chaque année nous nous efforçons de panacher des vignerons reconnus (par exemple Pierre Hervé dans l'encadré) et des nouveaux à qui nous souhaitons donner leur chance. Cette année nous en avons sélectionnés cinq parmi de nombreuses candidatures : le salon commence à avoir une certaine notoriété. Nos critères : privilégier des saveurs originales et être attentifs au mode de fabrication.

Quelle a été l’évolution du salon depuis 11 ans ?

Nous n’avons jamais eu l’objectif de nous agrandir coûte que coûte. Le nombre d’exposants dépend surtout de la capacité du lieu d’accueil. Nous sommes passés de 20 à 40. Cela s’est stabilisé depuis quelques années. Nous veillons à proposer la plus grande diversité possible et du renouvellement.  600 visiteurs nous rendent visite : quelques professionnels mais surtout des amateurs de vins, venus de Montreuil et de Paris pour l’essentiel.

Comment tourne l’association ?

Nous sommes une douzaine de bénévoles, nous nous autofinançons et surtout on s’amuse bien. Nous faisons même des bénéfices qui chaque année sont versés à des associations : par exemple les Faucheurs volontaires, Le Groupement foncier agricole du Larzac, Terre de liens (un fond qui aide à l’installation de jeunes agriculteurs, bios ou non). Nous avons également soutenu du micro crédit pour l’élevage de zébus à Madagascar.

Propos reccueillis par PF

 

 

 

 

 

Pierre Hervé est vigneron près de Clamecy, dans le nord de la Nièvre. Il cultive six hectares de vigne et produit des vins très appréciés des habitués du marché aux vins bios de Montreuil, des blancs issus de chardonnay et des rouges de pinot noir.

« Je ne fais pas beaucoup de foires ou de salons, deux ou trois seulement dans l'année. Mais j'aime revenir chaque fois à Montreuil. Le public est amateur, connaisseur, acheteur, les échanges sont très intéressants. J'aime aussi beaucoup retrouver les autres vignerons. Je m'y suis fait des amis, on parle de notre travail, on déguste nos vins... L'ambiance est très bonne, accueillante, amicale, et les rencontres sont très riches. »

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.