Jump to Navigation

Présidentielles : 3000 associations proposent de nouer un contrat environnemental

A l'occasion du 36e Congrès de France Nature Environnement (FNE) qui aura lieu ce Samedi 28 janvier à Montreuil, 3000 associations fédérées autour de FNE présenteront un ensemble de propositions pour « réussir la transition écologique pour construire la France, l’Europe et le monde de demain ». 

A la veille des élections présidentielles et législatives, face à une dégradation dramatique de la situation sociale, économique et environnementale du pays et de la planète, les « 3000 » proposent de nouer un « contrat environnemental » et appellent les candidats à s’approprier leurs propositions.
 
L’enjeu, pour ses initiateurs est de « continuer à vivre dans un monde accueillant pour l’homme. […] offrir un avenir ouvert et digne à nos enfants et aux générations futures. […] transmettre un monde prospère, riche de biodiversité et tissé de liens sociaux solides ».
 
Ces propositions se structurent autour de 3 axes majeurs
- Donner un nouvel élan à la démocratie
- Impulser une nouvelle donne économique « au service de l’épanouissement de tout homme et du respect des équilibres naturels »
- Orienter l’action politique, à travers une feuille de route de la transition écologique.
 
et présentent 3 chantiers prioritaires:
- « Une agriculture proche de nous, au service d’une alimentation de qualité »
- Stopper le gaspillage des ressources naturelles et créer des emplois
- Sortir de la précarité énergétique (avec une sortie progressive du nucléaire pour 2030- 2035)
 
Parmi les propositions phares, on trouve:
- La mise en place d’éco-organismes chargés de percevoir différentes éco-contributions et d’en répartir le produit vers des investissements d’avenir permettant de lutter contre les menaces environnementales.  
- La généralisation du principe d’éco-conditionnalité des aides publiques.
- La fixation d’une feuille de route de la transition écologique par le président de la République ; la mise un place d’un large ministère, dirigé par le numéro deux du gouvernement, ministre d’Etat, incluant l’environnement, l’aménagement du territoire, le climat (y compris au plan international), la biodiversité, l’énergie, les transports, la forêt, la mer et la pêche, afin de piloter, dans ces domaines clés, la transition écologique et d’en garantir la cohérence ». De même, chaque ministre devra intégrer sa feuille de route de la transition écologique dans chacune de ses actions.
- La reconnaissance par l’OMC du principe de précaution et du principe « pollueur-payeur », ainsi que du bien-fondé d’une régulation environnementale des échanges.
- La facilitation, par divers mesures de l’économie de la fonctionnalité, le développement de l’économie de proximité et d’une industrie en phase avec nos territoires.   
 
Dans la continuité du « pacte écologique » et à la suite du Grenelle de l’Environnement, les « 3000 » cherchent donc à imposer la  transition écologique dans la campagne présidentielle. La démarche est bien sûre accueillie avec enthousiasme côté EE-LV, dont le programme va dans le même sens, mais va plus en détails et parfois plus loin, notamment sur des questions telles que la fiscalité, la concurrence et le travail.

L’appel des 3000 sera présenté à l’occasion du 36 Congrès de FNE qui aura lieu le Samedi 28 janvier à l’Espace Evènement de Montreuil Est. Eva Joly et Dominique Voynet seront présentes pour saluer cette initiative et entamer les discutions avec les initiateurs du projet.

Pour en savoir plus : le 36e congrès, L'appel des 3000

samedi 28 janvier 2012
9h30 - 18h30 Espace Paris Est Montreuil
128 rue de Paris - 93100 montreuil
 

PB


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.