Jump to Navigation

“Nouveau Centenaire” : Montreuil en pleine transition écologique, sociale et solidaire



« La patience et la lutte sont les clés de l'espérance. Notre participation à la société française et notre dignité d'êtres humains sont enfin reconnues » : vendredi 19 avril, Bakary Sissoko, Président du comité des Résidents du foyer cogéré du Centenaire, à Montreuil, s'adressait avec force et émotion à toutes les personnes venues témoigner leur solidarité lors du lancement du chantier du Nouveau Centenaire, leur future résidence sociale.

 

Ce magnifique projet, mené de bout en bout par Dominique Voynet, Maire de Montreuil, Claude Reznik et Daniel Mosmant, deux de ses adjoints, délégués respectivement aux populations migrantes et au logement, va enfin sortir de terre dans les mois qui viennent grâce à un engagement très fort d'élus Europe-Écologie Les Verts. Cécile Duflot, ministre de l'Égalité des Territoires et du Logement et Emmanuelle Cosse, vice-présidente de la Région Ile-de-France en charge du Logement ont en effet accompagné et appuyé ce projet avec conviction et les moyens conférés par leurs mandats. Le groupe EELV de Montreuil les en remercie profondément.

 

Le “Nouveau Centenaire” sera bientôt construit à côté d'un immeuble d'activités qui accueillera des associations dans les domaines environnementaux et de solidarité internationale. Il s'inscrit dans le champ de l'innovation sociale, répondant au double désir des résidents de continuer à vivre de façon collective, tout en bénéficiant enfin de logements respectant leur légitime besoin d'intimité.

 

Construit selon les normes des Bâtiments Basse Consommation (BBC), co-élaboré avec les résidents, l'OPHM et l'association Pour Loger, spécialisée dans le logement social, le “Nouveau Centenaire” réunit les valeurs écologiques, sociales et partenariales portées par la majorité écologiste de Montreuil. Il a bénéficié d'une démarche de concertation avec la population très approfondie – M. Philippe Jean, son architecte, ayant participé à de nombreuses réunions avec les futurs voisins et accepté de modifier ses plans initiaux afin de « construire un bâtiment aimable » selon les mots de Jean-Paul Bléry, directeur de l'OPHM.

 

 

Les racines d'une promesse tenue

 

Cette future résidence sociale est aussi l'aboutissement heureux d'une histoire commencée en 1985, lorsque le maire de l'époque, Jean-Pierre Brard, refusait de tenir l'engagement de son prédécesseur de construire un nouveau foyer pour les travailleurs migrants habitant au foyer Léon de Gaumont, promis à la destruction. Il expliquait alors devant les caméras que ce refus « était une manifestation concrète d'anti-racisme, puisqu'il y avait déjà neuf foyers de travailleurs migrants dans la ville ». Chacun jugera de la valeur de cet argument …

 

Finalement relogés dans des structures “provisoires” rue de la Nouvelle France, les résidents furent à nouveau chassés 12 ans plus tard, à coups de bulldozers et de CRS, sans aucune solution de relogement, un matin de l'été 1996. Avec l'aide de militants véritablement anti-racistes, ils trouvèrent, après plusieurs jours d'errance à travers la ville, refuge dans un ancien entrepôt, appartenant à un propriétaire privé, rue du Centenaire.

 

De cet événement, date l'engagement de militants Verts et sympathisants, de tout faire pour aider un jour ces travailleurs maliens (pour la plupart) à être respectés et logés dignement, enfin.

Dans cet événement s'enracine la promesse de campagne de Dominique Voynet de construire pour les résidents de la rue du Centenaire des logements adaptés, agréables, où vivre dignement.

 

« Nous avions un devoir de réparation envers vous, souligna Dominique Voynet. L'ensemble de la population de Montreuil est aujourd'hui heureuse de pouvoir solder cette dette envers vous ».

 

D'ici quelques mois, les “Centenaires” entreront enfin dans leurs murs. Et même si certains résidents des débuts ne seront plus là pour fêter ce moment tant espéré, nous nous réjouirons tous ensemble de cette belle histoire de solidarité et de fraternité – où les mots anti-racisme, respect des engagements et solidarité ont un sens et où les promesses de campagne sont tenues !

 

Complément, pour mémoire : les justifications de l'ancien maire :

http://www.ina.fr/video/CAB8502625001/maire-communiste-montreuil-video.html

 

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.