Jump to Navigation

Non aux atteintes à la liberté de manifester

Le samedi 14 février 2015, le « Collectif du 08 juillet » organisait une marche pacifique depuis le lycée Jean Jaurès jusqu'à la Croix de Chavaux.

Ce collectif, créé en 2008, entendait protester contre les violences policières se référant notamment à la manifestation où Joachim Gatti devait perdre un oeil suite à un tir de flash-ball, ainsi que celle où le jeune Geoffrey fut également blessé d'un tir de flash-ball devant le lycée Jean Jaurès.

Après avoir descendu la rue Pépin, les quelques 250 marcheurs furent bloqués et encerclés vers 15H, à la demande de la Préfecture, par un important dispositif policier.

Deux heures plus tard les manifestants furent autorisés à quitter la souricière par groupe de 5, non sans avoir subi une fouille, une palpation et un fichage.

Vers 19h15, les derniers manifestants pouvaient quitter les lieux.

EELV Montreuil s'élève contre ces méthodes de contrôle sur des citoyens n'ayant commis aucun délit, et condamne cette entrave à la liberté d'expression et de manifestation.

Ne se serait-il rien passé en janvier 2015 ?

EELV Montreuil - 18 février 2015

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.