Jump to Navigation

Mensonges, insultes et violences autour du Méliès : ça suffit !

Depuis plusieurs mois, une frange de l'opposition montreuilloise s'est jeté avec délectation sur « l'affaire du Méliès » et empoisonne le climat politique au sein de la ville.

De quoi Dominique Voynet n'a t-elle pas été accusée – y compris par des réalisateurs d'habitude mieux inspirés ? La Maire en “voudrait” de façon irrationnelle à l'ancien directeur, la municipalité voudrait livrer le Méliès au privé, Europe-Écologie Les Verts serait incapable de soutenir le 7ème Art et voudrait achever le Méliès, cinéma d'art et d'essai à Montreuil … !!!

Avec ces arguments aussi mensongers que détestables, l'opposition municipale alimente et instrumentalise une poignée de fidèles (dont certains non-montreuillois) qui ont déjà saboté plusieurs projections du cinéma, tentent d'empêcher en vociférant le déroulé serein des derniers conseils municipaux et viennent perturber de nombreux événements publics.

Jusqu'à présent, il fallait laisser la justice suivre son cours. Aujourd'hui, cela suffit ! Après le Trésor Public, le Centre national du cinéma (CNC) vient en effet de rendre les conclusions de son enquête.

Les faits sont décidément têtus : non, M. Goudet n'est pas une victime ;

oui : de bien curieuses libertés étaient prises avec l'argent public !

 

Que confirme le rapport du Centre National du Cinéma ?

• Que sur la période 2010 – 2012, 46 séances sont litigieuses.

• Que pour ces séances, il n'existe ni document permettant d'identifier les recettes, ni document expliquant à quoi elles ont été affectées.

• Que ces séances auraient dû faire l'objet d'une déclaration auprès du CNC et du Trésor Public.

• Que les faits incriminés sont passibles de sanctions administratives selon le Code français du cinéma, pouvant aller jusqu'à la fermeture du cinéma !

Autrement dit, la Mairie – loin de vouloir la fermeture du Méliès – a évité que des pratiques douteuses ne lui nuisent et nuisent au public.

Qui, au final, se soucie vraiment de l'avenir du Méliès, de cet équipement public culturel dont nous sommes tous fiers ? La Maire, en exigeant le retour à une comptabilité saine… ou un microcosme qui hurle et est prêt à sacrifier l'intérêt général à celui, très particulier, d'un seul homme ?

Nous vous laissons juges. Mais pour nous, le choix est fait : merci à l’équipe municipale !

Et vive le Méliès !

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.