Jump to Navigation

Les écologistes de l'Est parisien réclament l'arrêt urgent du nucléaire civil et militaire

 

Parce que nous sommes toutes et tous égaux devant le risque nucléaire, parisien-ne-s, banlieusard-e-s, riches, pauvres, militant-e-s, citoyen-ne-s. Pour appeler à la sortie urgente et immédiate du nucléaire partout en France avec un plan de fermeture centrale par centrale dans les mois à venir.



Une soixantaine d'écologistes de Paris 20e, Montreuil, Bagnolet, Noisy-le-Sec et Les Lilas se sont donnés rendez-vous le samedi 9 mars pour un « die-in » porte de Montreuil, au-dessus du périphérique avant de rejoindre ensemble la Chaîne Humaine Nationale à la Gare de Lyon. Avec des milliers d'autres militant-e-s et citoyen-ne-s réuni-e-s pour dire non au nucléaire, nous avons ensuite encerclé le Ministère de l'économie et des finances et le siège de l'Autorité de Sûreté Nucléaire, tandis qu'une chaîne humaine de plus de 20.000 personnes couvrait la capitale d'Est en Ouest.

 

Fukushima, c’est 30.000 km2 contaminés et des réacteurs toujours incontrôlés 2 ans après la catastrophe. 30.000 km2 c’est 3 fois la surface de l'Ile de France. L’agglomération capitale, la plus peuplée d’Europe avec 11 millions d’habitant-e-s, compte 5 centrales dans un rayon de 200 km autour de Paris : Nogent-sur-Seine (110 km), Dampierre-en-Burly (150 km), Saint-Laurent-Nouan (150 km), Belleville-sur-Loire (160 km), Penly (190 km),…

 

Or même l’Agence de Sûreté Nucléaire se refuse à garantir qu’il n’y aura jamais en France un accident nucléaire. Sur le plan sanitaire, il n’existe pas de plan d’évacuation de la région capitale en cas de catastrophe. Et les conséquences économiques d’un accident seraient désastreuses : un accident de type Fukushima est chiffré à 430 Milliards d’euros par le très officiel Institut de Radioprotection et de sûreté nucléaire, avec des conséquences pour des décennies sur les santés physique et économique de notre pays et de toute l’Europe !

 

Après ce cri citoyen, nous continuons notre mobilisation dans le cadre du débat national sur la transition énergétique pour qu'un plan ambitieux de sortie du nucléaire soit mis en place en France et partout dans le monde. Car les solutions existent : sobriété, efficacité énergétique, et un véritable plan de soutien et de développement de toutes les énergies renouvelables nous permettront de sortir du nucléaire en 20 ans.

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.