Jump to Navigation

Les dix commandements (3ème partie) suite et fin

Nous émettons l'hypothèse selon laquelle  «  les pays africains seraient condamnés au sous

développement et/ou à la pauvreté de façon perpétuelle »

Donc à travers ces dix commandements , nous cherchons à mettre en valeur les causes qui font que les pays africains doivent adhérer ou se conformer à cette hypothèse.. Pour ce faire  la « Françafrique » serait l'outil pour créer une Afrique docile...

 

Nous allons rappeler le 10ème commandement qui représente pour nous l'alpha et l'oméga de la politique extérieure française dans les pays africains : celle qu'on appelle à juste titre  la « Fançafrique » …

-10ème commandement : « Toute dérogation à ces commandements par un Français vaudra haute trahison et, le cas échéant, déchéance de la protection du Gouvernement Français. Et toute velléité de rébellion d'une potiche africaine lui vaudra d'être déposée sans autre forme de procès. Les médias et tous les hommes politiques français devront être tenus informés de ces consignes sans les quelles La FRANCE PERDRA SA PRINCIPALE SOURCE D'ENRICHISSEMENT ET SA PUISSANCE DANS LE MONDE ».

Voilà, nous y sommes : garder sa principale source d'enrichissement que sont les pays du tiers monde : leurs terres gorgées de richesses innombrables : allant du pétrole à l'or, en passant par l'uranium, que savons nous encore rubis, manganèse, bauxite, gaz,sans oublier les produits tel que le café, le cacao etc...Pourquoi la France renoncerait t-elle à tous ces biens ? Nous pensons que la fin de cette « Françafrique » n'est pas pour « demain la veille ».Comment « pourrait- on scier une branche sur laquelle l'on est assis »?Peut- on se « couper l'herbe sous les pieds »? Toutes ces interrogations pour illustrer que la France pour « tout l'or du monde » n'abandonnera jamais l'Afrique.. Elle y est, et restera de façon perpétuelle dans ses pays africains et continuera à entretenir cette « Francafrique »...

 Les pays africains sont et doivent rester des protectorats français ...Donc la politique extérieure française envers ses pays d'Afrique est cohérente et logique au vu de ce qui précède.

Nous pensons que c'est donc aux « dirigeants » des pays africains d'intégrer cette donne française et de pouvoir créer voire imaginer des scénarios pour sortir de ce « guêpier » français .

Les pays africains doivent ils compter sur un homme politique providentiel sur lequel le peuple doit s'appuyer pour se libérer ? Nous pensons que cela est très difficile car les pays africains ont déjà connus des Thomas Sankara(Extrait du discours du capitaine T.Sankara lors du sommet des états africains à Addis Abéba le 29 juillet 1987),

qui ont laissé leur vie via leur propre frère. Car comme nous avons déjà eu l'occasion de le souligner, la France, pour commettre ses forfaitures a besoin « des mains noires » celles de ses propres africains. Ainsi Sankara fut assassiné par son meilleur ami qui aujourd'hui est au pouvoir depuis longtemps au Burkina sans partage pour surveiller les « richesses de l'impérialisme ».

Dans ces pays, d'Afrique , la France a besoin des « girouettes » pour sauvegarder ses intérêts...

Tout récemment, un président d'un pays africain, la Côte d'ivoire, qui a osé contester le pouvoir du « maître France » croupit en se moment à la prison de la C.P.I..Nous invitons toute personne curieuse et /ou avide d'informations sur ce qui est la politique française dans ces pays d'Afrique et précisément en Côte d'Ivoire, de lire l' ouvrage de François Mattei : « Pour la vérité et la justice » «  Côte d'ivoire : Révélation sur un scandale français » . Chacun se fera son idée ! Nous sommes en présence d'un homme politique qui dénonce l'arbitraire de la politique française en Afrique, et qui voit sa course politique se terminer à la prison de la C.P.I pour dénonciation de la Françafrique..

Donc voilà ! «  À bon a tendeur salut » ! Tout homme politique africain éclairé qui irait à l'encontre du « plan français », subirait ce même sort ! Rappelons simplement que l'icône de la France ,le Général de Gaulle lui même, avait déclaré à l'époque que : « la France n'a pas d'amis mais des intérêts» ! Cette phrase est devenue un postulat pour la politique française extérieure de son règne jusqu'à nos jour ! Que faire ?

L'idéale serait que tout Africain noir prenne conscience de cette triste réalité et d 'un commun accord, dise non au colonialisme...Pure utopie, car il y aura de tout temps en Afrique, des « petites gens » qui préfèreront se servir tout en laissant la part belle à la « mère France »...Tant que ses horribles personnages existeront en Afrique , la Françafrique a encore des beaux jours devant elle...

Nous pensons tout modestement que le rôle de tout intellectuel africain serait d'être réaliste ; tenir compte des rapports de forces en présence et ne pas susciter et prôner des idées extravagantes qui conduiraient leurs propres peuples au génocide...Les faits sont nombreux au cours de l'histoire africaine; comment des révolutions dans ces pays se sont achevées ! ( massacre des Bamilékés au Cameroun pendant la guerre d'indépendance de 1957- à 1960 pour ne citer que cet exemple) !

Nous disons à tous ces politiciens africains ,que si dans un pays donné, la France a déjà choisit son poulain, il faut éviter la politique politicienne . Ne pas se lancer dans un bras de fer avec le candidat « français » et éviter ainsi le bain de sang ; voire le massacre des nombreuses populations...

Prenons un exemple concret: en Côte d'Ivoire il aura des élections en 2015 !

Pourquoi l'opposition irait à une élection dans laquelle « la messe est déjà dite » ...

Précisons que les résultats des élections précédentes ne sont toujours pas confirmés, bref!Une autre histoire complexe à relater ! Mais les mêmes causes produisant les mêmes effets : qui aime la France la suive !

Tout dirigeant politique ivoirien éclairé devrait selon nous, éviter d'aller à ses élections et laisser le champs libre à ceux qui veulent conserver le pouvoir à tout prix pour préserver encore une fois les intérêts français...

Dans 86 ans , viendra l'an 2100 et la Côte d'ivoire sera toujours présente  ..  Personne ne contestera ce fait, et tous ses bourreaux qui veulent détruire ce beau pays seront on ne sait où en l'an 2100 !

Notre refléxion serait que nous devions tenir compte de certains faits histotriques !

Le peuple noir a connu pendant longtemps à partir du 16ème siècle jusqu'au milieu du 19eme siècle l'esclavage ! Les Noirs furent victimes de plus de 300 ans d'esclavage...

Malgré les multiples pressions , oppositions, luttes, qui, en dernier ressort a abolit l'esclavage ? Est-ce un Africain ?

Cela nous permet de dire aux intellectuels africains à travers le monde et en particulier à ceux qui vivent en France, de promouvoir la venue d'une personnalité politique française à la Victor Schoelcher...

De même que ce dernier a abolit l'esclavage en 1848, la nouvelle personnalité politique française pourrait modifier voire supprimer cette Françafrique qui bloque toute évolution des pays africains...Rêver ne fait aucun mal !

De préférence cette personnalité pourrait être une FEMME  qui aurait une dimmension humaine ! Une présidente en France serait inédit ! Car ce pays est d' un machisme inouï qui a toujours maintenue les femmes loin du pouvoir supprême... On aurait pu avoir une première femme présidente de l'assemblée nationale et qui deviendrait ainsi le 3ème personnage de l'Etat ! Mais tout a été mis en œuvre pour la faire perdre...

La croisade des intellectuels africains serait de rechercher en FRANCE parmi ces nombreuses femmes politique des compétences diverses , en mesure de gouverner efficacement la France ! Ainsi faire bouger les choses positivement pour les Africains et aussi pour les « sans dents en France ».. 

Nous comparons la « main mise » de la France sur les pays d'Afrique au grand capital que nous dénommons la «  Reine Finance » qui gouverne la France ! À chacun son « maitre »!Nous pensons que les dirigeants politiques français élus par le peuple sont sous la coupe de la « Reine Finance » ! Le discours du Bourget de notre président actuel lors de la campagne présidentielle de 2012 en est un exemple palpable..

  La « Reine Finance », si convaincue de son pouvoir absolu, fait des propositions que l'on qulifierait de « gags » ! Pour créer des emplois dit- elle, par le biais de son représentant, il faudrait supprimer le smic, 2 jours fériés dans l'année...A cette allure la « Reine Finance » remettra en cause les vacances des français en leur disant : « travailler plus pour gagner plus ».. « Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas » ! Juste pour dire que les maux du peuple africain et ceux du peuple français sont identiques , car tous coiffés par la « Reine Finance » !

D. LEPIEGE ( Sociologue).

 

A lire aussi :

Les 10 Commandements de la Françafrique (1ère partie)

Les 10 Commandements de la Françafrique (2e partie)

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.