Jump to Navigation

Les bonnets verts de Montreuil

A Montreuil, l'extension de la ligne 11 du métro, et peut-être celle de la ligne T 1 du tram, sont menacées car il n'y aurait plus de financement pour ces réalisations. En cause : le recul du gouvernement français sur la mise en place de la taxe sur le trafic des poids lourds. Ce recul a subitement asséché les caisses publiques du milliard deux cent millions d'euros prévus annuellement, argent destiné au financement de la rénovation et de la construction de transports en commun.

Taxer les transports polluants pour financer des transports qui polluent beaucoup moins, c'est pourtant une bonne idée, celle de la pollutaxe (elle est aussi appelée écotaxe, mais... surtout par ses détracteurs).

Transports collectifs populaires vs lobbies routiers et agricoles

Les lobbies routiers et ceux de l'agriculture bretonne d'exportation ont eu le premier mot, coiffés de leurs bonnets rouges. Nous devons reprendre la parole et montrer notre détermination, quitte à nous coiffer de bonnets verts. Car il serait scandaleux que le gouvernement renonce à porter aux quartiers populaires qui en ont un pressant besoin des services et des outils de transport moderne et de qualité.  Scandaleux qu'il renonce par la même occasion à faire baisser le trafic de poids-lourds qui rejettent sur les autoroutes et aux abords de nos villes quantités de gaz d'échappement toxiques, responsables de multiples problèmes respiratoires et cardiaques. Les quartiers proches de l'A3 sont en première ligne et savent bien – hélas - de quoi il s'agit. L'urgence climatique doit être traitée par la justice sociale.

La municipalité écologiste de Montreuil a bataillé ferme avec les villes voisines, de 2008 à 2014, pour obtenir enfin l'engagement de l'Etat pour la prolongation d'ici 2020 de la ligne 11 du métro, des Lilas à Rosny en passant par Montreuil, et d'ici 2017 de la ligne 1 du tramway, de Noisy à Fontenay en passant par Montreuil. Elle a même pu obtenir un projet de station de métro sur la ligne 1 à Bel-Air, à l'horizon 2025. Tout ce travail acharné et son résultat ne peuvent être anéantis par les reculades du gouvernement.

Les écologistes montreuillois s'engagent donc résolument au sein de la municipalité, aux côtés de Catherine Pillon, adjointe écologiste aux transports, et aux côtés de toutes les forces de la ville, politiques, syndicales et associatives, qui se battent pour que le gouvernement ne renonce pas à ses engagements et que les transports publics annoncés se réalisent enfin, au plus vite.

Sortons nos bérets verts : La taxe poids-lourds maintenant !  Le métro 11 et le tram 1 à Montreuil, vite !

Plus d'infos : la taxe poids-lourds en question

Galerie photo : contagion de Bonnets verts à Montreuil

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.