Jump to Navigation

La conquête du pain

 

Rue de la Beaune, à deux pas de la Croix de Chavaux, se cache une boulangerie peu ordinaire : La Conquête du pain.

Ouverte depuis septembre 2010, le lieu est maintenant bien connu des habitants du quartier. Certains viennent même de plus loin, tout simplement  car le pain est bon.

La boutique  est petite mais sympathique,   avec son canapé, ses quelques bouquins (book lib),  ses piles de flyers  et dépliants engagés, mais aussi et surtout une délicieuse odeur de pain.  Des  noms pour le moins intrigants : « baguette préhistorique »  (tradi), « arbre » (pain de campagne),  « baguette baobab »… Ce sont en fait  2 baguettes et 15 sortes de pains qui sont proposés. S’y ajoute un peu de pâtisserie, et depuis quelques mois, toute une gamme de sandwiches pour le déjeuner.

Les pains sont également déclinés  au gré des saisons, permettant ainsi de découvrir de nouvelles saveurs. En janvier, le pain à la châtaigne est à l’honneur.

Je passe dans l’arrière-boutique et descends au sous-sol dans le fournil où Pierre, Florence et Samba sont en plein travail. Et à les voir, ils ne chôment vraiment pas… Pierre  travaille le beurre pour les galettes des rois, Samba retire une appétissante de fournée de « hérissons », Florence garnit des fougasses.

Une boulangerie bio autogérée

La Conquête du pain qui s’affiche comme une boulangerie bio autogérée, est surtout une belle aventure ; Issue du milieu libertaire, elle entend être un laboratoire d’expériences, qui défend les valeurs de liberté et d’égalité…et les applique ! A l’initiative du projet,  Pierre, Thomas et quelques autres qui ont décidé de s’organiser différemment et de ne pas avoir de patron : Les décisions sont prises lors d’assemblées générales bimensuelles.

Au départ, il y a eu la demande des AMAP de pouvoir fournir du pain en sus des paniers de fruits et légumes, et puis la maturation du projet et la création d’une boulangerie à Montreuil. J’apprendrai le soir en jetant un coup d’œil sur leur site internet que « La  Conquête du pain » est une référence  au livre de Pierre Kropotkine qui théorise le communisme libertaire.

« Ce qui compte avant  tout, c’est la bonne qualité et le prix abordable, m’explique Pierre. Le pain doit être accessible, même à ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens. » D’où l’instauration de tarifs sociaux, en sus de caisses de solidarité qui permettent  de soutenir et appuyer des luttes et dont le choix est fait lors des assemblées générales. Ainsi les restaus du cœur de Montreuil ou le  collectif soupe populaire de la gare d’Austerlitz reçoivent ils en ce moment  le soutien de la conquête du pain.

Ce qui est Bio ? La farine, soit le principal ingrédient.  La conquête du pain utilise également du sel de mer et tous les produits sont bien sûr façonnés à la main. Et à goûter leurs produits finis, il n’y a aucun doute sur la qualité…  Mais Pierre me rappelle que  la boulangerie c’est avant tout une technique, évoquant  même  « la physique et la chimie de la boulangerie ». Compétence et savoir -faire sont donc également présents.

Aujourd’hui  la conquête du pain compte 5 salariés et 2 apprentis. La formation des apprentis est prise très au sérieux, et nul doute qu’ils ont la chance d’avoir un bel apprentissage.

« Il ne faut pas croire que, parce qu’il s’agit d’une boulangerie autogérée,   tout est rose,  insiste Pierre.  Il y a une sorte de mythe à débusquer… La conquête du pain c’est un très beau projet, un projet politique. Il y a  une belle ambiance, mais aussi beaucoup de travail, surtout avec les tâches administratives qui s’ajoutent à celles de la fabrication du pain. Chacun  est en fait responsable d’un secteur (commercial/livraison/banque etc…). »

Et puis l’auto gestion suppose une concertation et une mise en contradiction permanente. Pas toujours facile…

J’en arrive moi-même à la conclusion que la conquête du pain, c’est un peu plus qu’une boulangerie. Et que cette belle initiative vaut vraiment la peine d’être soutenue.

En sortant, un peu pensive,  j’achète le pain levain miel recommandé (pousse naturelle, alvéolé et sans acidité), un des préférés de Florence.

Et je le répète, ici  le pain est bien bon !

 

 

Interview réalisée par Lorraine Nicolas le 18 janvier 2013

www.laconquetedupainmontreuil.wordpress.com

 

 

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.