Jump to Navigation

Faire respecter les droits de tous les citoyens

Rencontre avec la LDH Montreuil Romainville

La ligue des droits de l’Homme (LDH) est une association généraliste dont l’objectif est de  promouvoir la citoyenneté et lutter contre les atteintes aux droits des individus, dans tous les domaines de la vie civique, politique, sociale. La LDH s’engage dans les mouvements associatifs et sociaux, dans les institutions, pour défendre et faire défendre les valeurs qui fondent le vivre ensemble républicain.

La section LDH de Montreuil Romainville compte une quarantaine d’adhérent-e-s, dont une dizaine d’actifs. « Etre adhérent c’est avant tout adhérer aux valeurs que porte l’association, précise la Présidente Anne-Marie Thibout, qui ajoute que les  adhérents ont des profils très diversifiés. »

La défense des droits des étrangers

A Montreuil  la LDH  est particulièrement investie dans la défense des droits des étrangers. Une permanence juridique bi-mensuelle est assurée les  1er et 3ème samedis du mois (14h à 17h) à la  maison des associations, avec l’association RESF (Réseau Education Sans frontières).  Elle  accueille des Montreuillois-e-s mais aussi des habitant-e-s des communes limitrophes ; Toutes les nationalités y sont représentées.

« Lors de ces permanences nous sommes confrontés  aux problèmes liés aux papiers  doublés de situations critiques concernant le travail, le logement, la santé  face auxquels nous nous sentons fort démunis », souligne la Présidente. En effet le durcissement des règles de régularisation rend l’aide apportée de plus en plus difficile compte tenu de la longueur des procédures et d’un aboutissement plus qu’incertain.

La LDH organise également une présence mensuelle à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) , juridiction spécialisée chargée  d’examiner les recours des demandeurs d’asile dont la demande a été précédemment rejetée par l’OFPRA, et située dans le bas Montreuil.  En assistant régulièrement aux audiences, la délégation de la LDH Montreuil réaffirme de manière symbolique le caractère inaliénable du droit d’asile, aujourd’hui véritablement mis à mal par les politiques migratoires nationales et européennes.

La LDH est par ailleurs très attentive à la situation des Roms et aux discriminations dont ils sont victimes à Montreuil et ailleurs.

La votation citoyenne, une campagne emblématique

Depuis plus d’une dizaine d’années, la LDH organise, avec près d’une centaine d’organisations réunies en collectif,  des « votations citoyennes » posant la question suivante à tous les personnes résidentes en France : « Etes- vous pour ou contre la reconnaissance du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales ? » Cette campagne nationale, dont le but est de démontrer qu’une grande partie de l’opinion publique n’est pas hostile mais favorable à cette mesure, est bien sûr relayée par la section de Montreuil Romainville. Rappelons que depuis mai 2000, date à laquelle une proposition de loi constitutionnelle pour accorder le droit de vote aux résidents étrangers extra -communautaires aux élections locales avait été votée par l’Assemblée nationale, puis envoyée aux oubliettes, la situation n’a en fait que peu évolué (malgré l’adoption par le Sénat d’une proposition sur le même sujet,  le 8 décembre 2011…)

Des actions … et des nouveaux  projets

La LDH Montreuil Romainville a récemment organisé un  café débat sur le thème « les conséquences de l’extrême droite au pouvoir ».Cette manifestation a eu lieu  le 30 mars dernier au Magic café, avec la participation de André Dechot, co-auteur du livre « la galaxie Dieudonné » et membre du groupe de travail sur l’extrême droite de la LDH . « Notre souhait est de pérenniser et développer ce type de manifestations, qui ont par ailleurs un caractère convivial ».

La LDH participe également à des initiatives communes, avec d’autres associations Montreuilloises et/ou la ville. Ainsi  à l’occasion de la semaine de lutte contre les discriminations,  lors de  la lecture débat sur le  massacre des  italiens organisée au théâtre Berthelot, ou à l’occasion du baptême de la place Anna Politkovskaïa, avec Amnesty international.

Anne Marie Thibout rappelle que la LDH tient à garder son indépendance. « Ce qui fonde son action c’est la volonté de  faire respecter les droits de tous les citoyens ». Et de citer l’article 1 de la déclaration universelle des droits de l’Homme : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ».

 

Propos recueillis le 10 avril 2012 par Lorraine Nicolas

 

Plus d’informations sur le site national  de la LDH : www.ldh-france.org

Pour contacter la LDH à Montreuil : ldh_montreuil_romainville@yahoo.fr

 

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.