Jump to Navigation

Eva Joly : un polar dans la campagne

Nwankwo, un flic nigérian exfiltré à Londres, Félix, un greffier du tribunal de Nice, et Lira, une journaliste de Saint-Pétersbourg, sont les témoins d'une série de meurtres commandités par un oligarque russe, Louchski. Cet affairiste, aux connexions haut placées, n'aura de cesse de les traquer alors qu'il négocie pour son pays l'achat de bâtiments de guerre français. Entre roman d'espionnage et polar politique, le récit, haletant, se termine au château de Versailles, en présence des plus hautes autorités de l'Etat.

Très dubitatif au départ (un polar d’Eva Joly, et ensuite : Eva contre les ninjas ?), j’ai plus lâché le bouquin jusqu’à la fin, ralentissant un peu pour ne pas le terminer trop vite, mais toujours tenté d’aller une ou quelques pages plus loin… Il commence un peu trop doucement, le style est hésitant, l’écrivaine était journaliste à Libé avant et ça se sent. C’est plus littéraire au bout de quelques pages et c’est parti : prenant, un vrai suspense. On trouve facilement Eva dans tout ça, dans les thèmes abordés, la précision des faits, les personnages : elle a bien connu ces acteurs d’un monde que la plupart d’entre nous ignore mais dont on entend tous les jours dans les médias les échos des turpitudes et des méfaits.

Noël approche : « Les yeux de Lira » sont un bon cadeau à offrir. Une belle opportunité de faire de la politique autrement. Faites circuler le message !

Benoît Ducasse

« Les yeux de Lira », Eva Joly & Judith Perrignon, éditeur : Les Arènes, 315 pages, 19,80 euros, 2011

 

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.