Jump to Navigation

En Belgique, les écologistes font un carton aux élections communales

 

Le scrutin communal du 14 octobre 2012 a permis aux deux partis écologistes, Ecolo en Wallonie et Groen dans les Flandres, d'augmenter de 36 % le nombre de leurs conseillers communaux.

 

Un premier maire vert dans les communes bruxelloises

"Ecolo est monté en nombre de conseillers communaux et Groen aussi. Il y a un phénomène visible à l'échelle de la Belgique où les partis verts s'implantent davantage dans les communes ", a souligné le co-président du parti écologiste wallon, Olivier Deleuze (photo). Il s'est réjoui de la bonne collaboration des écolos qui ont déposé des listes conjointes dans les communes bruxelloises : " Dans cette ambiance de danger nationaliste, c'est bien de montrer que l'on peut faire des choses ensemble ". Lui même est devenu le premier maire vert (bourgmestre) de l'agglomération de Bruxelles, dans la commune bilingue de Watermaek-Boitsfort (25.000 habitants). Ecolo voit globalement son nombre d'élus communaux passer de 368 à 501, avec quatre bourgmestres.

 

Un record dans les Flandres aussi

A l'instar du parti frère francophone, Groen s'est réjoui de sa progression dans les communes flamandes. Le nombre de ses élus est passé de 226 à 307, a-t-il annoncé lundi. "C'est un record", s'est exclamé le président, Wouter Van Besien, à l'issue du bureau du parti. Les écologistes flamands sont désormais représentés dans 158 villes et communes de Flandre, soit 15 de plus qu'en 2006. Groen recueille sans doute une partie du vote protestataire, a reconnu M. Van Besien. "Mais il s'agit de votes de protestation constructive. Beaucoup de gens en ont assez des partis traditionnels et nous nous sommes profilés comme une alternative positive". Groen devrait décrocher au moins deux mandats de bourgmestres, à Zwijndrecht (19.000 habitants) et à Kruibeke (16.000 habitants).

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.