Jump to Navigation

Elles l’ont vécu : Les femmes maliennes de Montreuil témoignent.

Emprunté à la bibliothèque de Montreuil il y a quelques semaines un livre au format rectangulaire, avec pour photo de couverture un visage de femme en gros plan dont les yeux me sourient. « Elles l’ont vécu » est le titre de cet ouvrage. Passionnant recueil de témoignages des maliennes de Montreuil, j'en  recommande chaudement  la lecture.

Ces quelques pages m’ont donné envie d’en savoir plus sur l’association des femmes maliennes de Montreuil (AFMM). Dans le local de la rue Bobillot, ce sont  Lydie Périllaud  et Hawa Camara qui m’accueillent  un mercredi matin et répondent à mes questions.

 

«  Elles l’ont vécu », un projet de longue date

Ce livre a été réalisé pour les 15 ans de l’association m'explique Lydie, présidente de l'AFMM.  Il a fallu plus de 6 mois pour mener à bien ce projet avec l’aide d’une journaliste. Ce n’est pas anodin de coucher sur le papier des témoignages qui sont autant d’histoires de vie… Les femmes qui ont participé avaient envie d’exprimer ce qu’elles avaient ressenti à différents moments de leur parcours –le départ du pays, l’arrivée en France, le travail, la culture… L’important c’était de rester fidèle à leur parole, de ne pas trahir leurs propos, précise Hawa. Autre objectif ajoute- t-elle, que les gens nous connaissent mieux. C’est important de décloisonner, de changer le regard.

Cet  ouvrage nous rappelle que la  vie c’est un combat. Pas toujours facile !  Mais il donne surtout envie d’aller de l’avant. Je ne suis pas la seule à avoir trouvé ce livre formidable… Lydie me montre en effet un pan de mur couvert de lettres et de petits mots reçus d’anonymes ou de personnalités qui témoignent, félicitent, encouragent après leur lecture du livre.

Organisé autour de plusieurs thèmes liés au parcours migratoire  (Le mariage, le jour du départ, l’adaptation/l’immigration /le travail /la religion, la tradition, les coutumes/ la culture…), et autant de questions (Se battre et essayer de comprendre/ Envie de rentrer ou envie de  rester…), l’ouvrage donne successivement la parole à Tata, Fatoumata, Hawa, Fanta… C’est souvent émouvant, parfois drôle, instructif et… illustré par de très belles photographies.

Je ne vous en dis pas plus…

 

L’association des femmes maliennes de Montreuil

L’association est née en décembre 1996, il y a 17 ans .Cette association, Hawa en avait l’envie depuis longtemps.  Rompre l’isolement, mettre en lien, voilà ce qu’elle avait déjà  commencé à faire de manière informelle. J’aime le contact, j’aime les gens. Nous avons toutes le même vécu , précise- t-elle. Elle constate en effet depuis longtemps que de nombreuses femmes maliennes sont  isolées, avec des problèmes de langue,  confrontées à des démarches administratives difficiles.

Et puis le cap a été franchi après un voyage de Lydie au Mali. Une découverte.

Les deux femmes, qui habitent dans le même immeuble, décident de franchir le pas et créent l’association des femmes maliennes de Montreuil.

Au départ il avait 25 à 30 femmes, raconte Lydie. Aujourd’hui ce sont environ 160 femmes et leurs familles qui fréquentent l’association. Les femmes viennent de tous les quartiers de Montreuil.

Les activités de l’association sont nombreuses : Soutien scolaire, alphabétisation, couture, informatique, sorties familiales, rencontres débats autour thèmes liés à la santé, la parentalité, mercredis convivialité, un projet de cours de cuisine… Sans oublier le jardin partagé, créé en 2009, coup de cœur d’Hawa. Les activités  fonctionnent  aussi grâce à des bénévoles, aujourd’hui au nombre de 25. Mais depuis 15 ans ce sont plus de 100 personnes qui se sont investies, ajoute Lydie.

L’association est parfaitement intégrée à la vie montreuilloise et partie prenante des manifestations organisées par la ville: Elle participe ainsi aux fêtes de quartier, à des rencontres avec les  enseignants, s’inscrit aussi dans la problématique des jumelages (notamment avec le cercle de Yélimané). L’association met en effet en exergue les démarches citoyennes et la participation à la vie locale.

Hawa remarque d’ailleurs que les femmes sont devenues plus autonomes (elle fait aujourd’hui beaucoup moins d’accompagnements physiques qu’il y a 15 ans). Les femmes ont pris de l’assurance et aujourd’hui, beaucoup travaillent. C’est aussi grâce aux échanges et à l’entraide qui règnent  à l’association. Ici la solidarité est en effet vécue au quotidien.

 

PS : Elles l’ont vécu est en vente, au prix de 20€, au local de l’association : 29 rue du sergent Bobillot, 93100 Montreuil-Tel : 01 48 70 11 15

 

Propos recueillis par Lorraine Nicolas, le 14 février 2014



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.