Jump to Navigation

Eduardo Jorge, candidat des Verts du Brésil à la présidentielle

 

Marina Silva avait conduit le parti vert brésilien à son plus haut niveau jusqu'ici lors de l'élection présidentielle de 2010, rassemblant 19 % des voix au premier tour. Mais les différents avec son ex-candidate étaient trop importants, pas sur les questions environnementales, mais sur les questions de libertés individuelles, Marina Silva étant une évangélistes pure et dure. L'ancienne ministre de Lula est partie voler de ses propres ailes...

Le Parti vert (PV) présente cette année à l'élection présidentielle un médecin originaire de Bahia, Eduardo Jorge.

 

Expérimenté

A 64 ans, ce n’est pas un novice dans la politique. Il a débuté son militantisme à la fin des années 1960 lorsqu’il était étudiant, au Parti communiste brésilien révolutionnaire dans l’Etat du Paraiba puis à São Paulo, ce qui lui a valu d’être emprisonné à deux reprises sous la dictature. Puis Eduardo Jorge, comme bien d’autres hommes politiques de gauche brésiliens, s’est encarté au Parti des travailleurs (PT) pour lequel il a été député de l’Etat de São Paulo puis fédéral pendant 20 ans, de 1983 à 2003. Le Bahianais s’est d’ailleurs fait remarquer en cosignant de nombreuses lois liées à la santé, la sécurité sociale, le planning familial, la stérilisation volontaire ou encore aux médicaments génériques.



 

Chez les Verts depuis onze ans

Eduardo Jorge a également été secrétaire municipal à la Santé de São Paulo puis secrétaire municipal à l’Environnement lorsqu’il a changé de parti en 2003. Comme bien d’autres hommes politiques de gauche brésiliens, le médecin s’est lui aussi fâché avec le PT au pouvoir avant de rejoindre les Verts qu’il n’a plus quitté depuis 11 ans. Sous cette étiquette, il a beaucoup fait pour l’environnement à São Paulo, créant de nouveaux parcs et luttant contre les carburants les plus polluants. Côté vie privée, Eduardo Jorge est marié et père de six enfants.

 

Son programme

Les propositions du candidat du PV mettent en avant – sans surprise – l’environnement, la paix et la démocratie :

- Développement de l'agroécologie et promotion de l'alimentation végétarienne

- Lutte contre la déforestation

- Développement des transports colectifs, notamment ferroviaires, de l’énergie hydroélectrique (mais en concertation avec les populations locales) et autres énergies renouvelables (solaire, biomasse, etc.), désactivation des usines nucléaires brésiliennes.

- Légalisation de l’avortement, du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels, mais aussi du cannabis.

- Suppression du service militaire, réduction des effectifs militaires et lutte contre le trafic d’armes.

- Réaménagement de certaines peines (crimes sans violence) pour résoudre la surpopulation carcérale.

- Réforme politique de grande ampleur avec une diminution du nombre de ministères, de députés fédéraux et la suppression du Sénat. Même chose au niveau des Etats et renforcement de la démocratie participative à l’échelle locale.

 

Sondages

Malheureusement pour le PV, Eduardo Jorge n’a pas l’aura de Marina Silva et les intentions de vote en sa faveur sont minimes, estimées à environ 1 %.



 



 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.