Jump to Navigation

Ecologique et populaire

 

Après l'ouverture au public du bassin extérieur de baignade en juillet 2016, l'inauguration le 20 octobre 2017 du bassin intérieur complétera l'offre publique de la piscine écologique des Murs-à-Pêches, dans le Haut-Montreuil.

 

Il en aura fallu de l’énergie (renouvelée) pour faire aboutir le projet ! Mais le voilà réalisé et à disposition des habitant.es de Montreuil et des villes voisines. Le bassin couvert de la piscine écologique des Hauts-de-Montreuil, ouvert au public le 18 octobre et inauguré le 20, complète l'offre du bassin extérieur ouvert au public à l'été 2016. Il offre ainsi pleinement une deuxième piscine à une cité de 105 000 habitant.es qui jusque-là avait du faire avec une seule piscine, loin des quartiers populaires du Haut-Montreuil.

Par la même occasion s'achève la réalisation du dernier grand projet porté par la municipalité écologiste conduite par Dominique Voynet, de 2008 à 2014, puis repris par l'établissement public territorial Est Ensemble qui gère désormais l'ensemble des piscines des 9 villes le composant.

 

Sportif, éducatif, social et répondant aux enjeux de la transition énergétique

Que n'a-t-il pas été dit sur cette nouvelle piscine ? Qu'il ne fallait pas la faire, ou pas là, ou pas comme ça... Pensez : une piscine écologique dans un quartier populaire, pour éviter des longues traversées de la ville aux écoliers, aux jeunes et moins jeunes, pour offrir des après-midis de baignade à celles et ceux qui ne pourraient pas l'été partir en vacances...

Adjointe aux sports depuis 2008, Anne-Marie Heugas a porté le projet de bout en bout : « La piscine des Murs-à-pêches a d'abord une vocation sportive et éducative tout autant qu'une ambition sociale et populaire. » Mais pas seulement : « Notre objectif était bien de construire un équipement public qui tienne compte des impératifs de la transition énergétique ».

De fait, côté écolo, la piscine innove : « C’est le seul équipement de ce type en France qui traite conjointement les problématiques air, énergie, eau et santé, rappelle Anne-Marie Heugas. On n’a pas encore la lisibilité sur l’ensemble, mais l’hypothèse la plus basse c’est - 40% des coûts de fonctionnement sur l’ensemble du projet sur tous les fluides par rapport aux anciens équipements comme la piscine Maurice Thorez, dans le Bas-Montreuil ».

 

Innovation et cohérence écologiques

Le choix a été fait de matériaux de construction à basse consommation et à faible impact environnemental (structure du bâti en bois massif, verre recyclé…), avec des procédés innovants qui doivent permettre d’atteindre des performances énergétiques exemplaires. Les calories seront récupérées, le chauffage assuré par la biomasse, l'éclairage par des LED, des panneaux solaires sont installés sur le toit... L'attention a aussi été portée sur la consommation d'eau : toit végétalisé, récupération des eaux pluviales, réutilisation des eaux de lavages, déshumidification de l’air des bassins intérieurs, appareils hydro-économes...

Dernière bataille gagnée par l'adjointe écologiste au sport : la filtration sans chlore. Ce ne sera finalement pas la filtration par les plantes, mais un traitement biologique mécanique naturel assisté UV-ozone, ce qui préservera de la même façon la santé des usagers.

 

Le succès au rendez-vous dès l'ouverture du bassin extérieur

Qui dit innovation dit imprévus. Le premier de ces imprévus a été... le succès. Dès son ouverture en juillet 2016, le bassin extérieur a été pris d'assaut aux beaux jours, d'autant que le prix d'entrée va de 1,5 à 2,5 euros par personne. Alors que les portes ouvraient à 14h, certaines personnes faisaient la queue dès 11h. Les services d'Est Ensemble ont dû faire face à cet engouement, avec ses impatiences et incivilités, et à d'autres aléas : « Ce qui a aussi surpris les agents, précise une note, c’est qu’une partie importante des usagers ne savaient pas nager. Cela a entraîné une sur-occupation des espaces d’eau à faible profondeur et une sous-occupation des espaces où les personnes n’avaient pas pied. Cela a entraîné aussi un nombre important d’intervention des maîtres nageurs, soit en sauvetage (jusqu’à 10 par jour, ce qui est tout à fait inhabituel) et d’interventions de régulation sur les zones sur-occupées. ». De même : « Une partie des usagers n'avaient pas compris les règles d’hygiène spécifique (passage sous la douche systématique avec lavage du corps et des cheveux – règle très précise concernant les maillots de bain). » Il a fallu ainsi recruter 4 médiateurs, dédiés intégralement à l’application de ces règles.

 

1500 personnes par jour attendues l'été prochain

Si le coût du chantier a été à peu près respecté avec une hausse limitée à 13 %, partiellement due à la durée de ce chantier, ces imprévus ont provoqué quelques surcoûts, correspondant au gardiennage (les tentatives d'intrusion ont été nombreuses, de jour comme de nuit), au renfort de maîtres-nageurs ou à la médiation. Tout comme ils ont conduit, avec les contraintes réglementaires liées au système de traitement de l’eau, à fixer à 675 le nombre d'usagers en même temps sur le site de la baignade extérieure, calibrant à 800 par après-midi le nombre d'entrées. Avec le bassin couvert, ouvert dès le matin, la fréquentation de la piscine des Murs-à-pêche devrait atteindre 1500 personnes par jour dès l'été prochain.

 

Bien pour tout le monde

Populaire (très) et écologique (très) : pari gagné pour Anne-Marie Heugas et les équipes de Montreuil et d'Est Ensemble qui auront tenu bon, malgré les critiques, malgré les changements de tutelle (de la ville à l'établissement public territorial), malgré les imprévus dus à l'innovation, pour faire aboutir ce beau projet. Le maire de Montreuil, Patrice Bessac, pourra se vanter d'inaugurer un tel équipement au profit de ses concitoyennes et concitoyens... lui qui avait pourtant voté contre l'aide financière de la région Ile-de-France à la réalisation de cette piscine lorsqu'il siégeait avant 2014 au conseil régional.

 

BD/AMH/17/9/2017

 

 

 

 

 

Catégorie: 


Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.