Jump to Navigation

D’encre et de Causses

"Le Larzac s'affiche", de Solveig Letort, 142 p., 19 euros.

Voilà un beau livre qui manquait. L'art de l'affiche "est surtout le reflet vivant d'une société", introduit Solveig Letort. C'est "l'illustration vivante et sugges- tive de l'expression d'un mouvement et de son évolution", poursuit-elle. Ceci en une centaine d'affiches et en couleurs (bichromie et trichromie). Dix ans de lutte et trente ans d'après-combat sont retracés dans cet ouvrage captivant. Au fur et à mesure, aux propositions premières (agriculture, pacifisme, régionalisme) s'ajoutent des thèmes majeurs (solidarité internationale, désobéissance civile). Dans une préface excitante, Stéphane Hessel affirme que "des sources d'énergie citoyenne" qui irradie le Larzac, "nous pouvons aujourd'hui faire usage pour tracer la voie d'un véritable renouveau humain". Et Louis Joinet, haut magistrat qui a tant faire pour les paysans, nous relate en avant-propos quatre épisodes de la lutte : les renvois de livrets militaires, les groupements fonciers agricoles, la société civile des terres du Larzac et l'enterrement de Guy Tarlier, véritable "préfet du Larzac". Tonifiant.

 Jean-Louis Peyroux



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.