Jump to Navigation

Beckerich vers l’indépendance énergétique

Camille Gira est le maire écolo de Beckerich, petite ville luxembourgeoise de 2.300 habitants, tout près de la Belgique. Il est également un des sept députés verts - sur 60 - du Luxembourg.

 

Beckerich mène depuis les années 1990 une démarche exemplaire de commune verte : économies et productions alternatives d’énergie, valorisation des ressources locales, mobilité intégrée, démocratie participative approfondie, rénovation rurale… La commune est en route vers l’indépendance énergétique qu'elle espère atteindre en 2020-2025.

 

Cette autonomie énergétique se construit sur quatre piliers :

- La biométhanisation agricole

Une première unité de biométhanisation a été installée dans une ferme. Elle produit de l’électricité pour 15 ménages ainsi que de la chaleur et l’électricité pour la ferme elle-même. Une seconde  centrale de biogaz recycle le fumier et le lisier  de 19 fermes, et produit depuis 2004 chaleur et électricité pour 700 ménages. Une troisième unité installée dans une commune voisine assure le chauffage d’une piscine récemment rénovée et de bâtiments communaux.

- Le chauffage au bois

Beckerich dispose d’un potentiel forestier de 700 ha de forêts, 300 ha appartenant à la commune et 400 ha à des privés. Le chauffage collectif aux copeaux de bois est un complément idéal aux unités de biométhanisation existantes. La mise en place de cette filière est cependant plus longue que prévue au départ.

- Les panneaux solaires photovoltaïques

10% des ménages de la commune ont investi dans l’énergie solaire. Les toits de bâtiments communaux ont été mis gratuitement à la disposition de citoyens organisés en copropriété pour y installer des panneaux solaires. De nombreuses maisons individuelles ou bâtiments agricoles complètent sont aussi dôtés de panneaux solaires photovoltaïques.

- L'éolien

Un projet de 4 éoliennes de 1,8 Mw chacune est en cours, initié par une Société Anonyme dont les actionnaires sont les habitants de la commune et des environs.

 

La démarche est complétée par une politique de transport, avec aujourd'hui un bus toutes les heures vers la ville de Luxembourg, distante d'une trentaine de kilomètres, par des campagnes de sensibilisation pour la réduction des déchets et de la consommation d'eau (réduction globale de 15% de cette consommation en une dizaine d'années), mais aussi un gros travail sur la biodiversité et le bioconstruction (bâtiments scolaires et administratifs).



 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.